Il faudra attendre l’après – guerre pour voir le développement des techniques de dialyse en Europe

Les années 1970, verront les équipes de dialyse se constitués et être en croissance importante au vu de l’augmentation des patients en insuffisance rénale.

La technique va évoluer avec des générateurs de plus en plus performants.

Les techniques dites « extra hospitalières » vont voir le jour avec de plus en plus de centres d’auto-dialyse et la dialyse à domicile

La dialyse péritonéale s’installe dans les maisons de repos.

Le shunt artério- veineux va être remplacé par la fistule artério-veineuse (accès vasculaire de choix).

Les cathéters centraux permanents vont apparaître et vite remplacer les cathéters provisoires.


Toutes ces évolutions vont amener les équipes de dialyse (néphrologues et infirmières) à se poser des questions pour évoluer vers des soins et des techniques de qualité.

En 1971, en Belgique, quelques motivés de dialyse et transplantation vont créer l’ORPADT.

En 1985, pour des facilités d’organisation, l’ORPADT va être scindée en deux : ORPADT néerlandophone et l’ORPADT francophone.

En 1994, des livres de référence seront publiés par l’ORPADT

En 1999, une Peer Review des accès vasculaires sera constituée par l’ORPADT pour répondre à la demande de la santé publique.

Depuis toujours, l’ORPADT participe à des manifestations nationales et internationales : GNFB, SFAV, AFIDTN, EDTNA, ASN,…

En 2014, une collaboration avec Hénallux de Namur, permet la mise de la formation en soins infirmiers en néphrologie, malheureusement, cette spécialisation n’est pas encore reconnue.

En 2019, l’ORPADT organise chaque année 2 journées de formation pour les paramédicaux des centres de dialyse, une journée de formation pour les nouveaux et 2 journées pour les infirmières en chef